Menu Fermer

Quelle est la combinaison gagnante ? L’épanouissement et l’engagement ou l’épuisement et le désengagement ?

Vous avez choisi L’épanouissement et l’engagement? Vous avez perdu!

Vous avez choisi l’épuisement et le désengagement. Bravo!Vous avez gagné!

Vous avez gagné? Comment cela est-il possible?  Vous êtes conscient que l’épanouissement et l’engagement des employés est un parcours qui demande un effort incessant vers l’atteinte d’un but .

Le grand secret de la vie est de se proposer un digne but et de ne le perdre jamais de vue.

Les employés sont heureux s’ ils sont acteurs dans la création de leur avenir et dans celui de l’organisation.  Tout employé se sachant estimé aura la motivation de se dépasser et de participer à la création de quelque chose qui le dépasse.  Il se sentira épanoui.

Comment participer à l’épanouissement des employés?  Gestionnaires, soyez aguerris!

Allez-y : Pérennisez l’enthousiasme et l’engagement.

Votre but est de : Susciter l’épanouissement et l’engagement.

  • Produisez de la vitalité , les employés qui ont de la vitalité propageront leur énergie dans leur environnement, comme un virus.  Et vous savez quoi? Le virus est contagieux.
  • Encouragez le développement personnel et le développement de compétences, ce qui permet de croire en son potentiel.

Suggestions :

  • Rappelez aux employés que chaque action a une incidence positive sur la création de valeur, sur la satisfaction du client, sur l’amélioration des processus
  • Assumez certaines formations (financièrement), organisez des formations à l’interne, invitez des conférenciers autour d’un déjeuner, permettez un horaire flexible pour suivre des formations, organisez des échanges de postes (rotation) au sein de l’équipe et dans d’autres départements. Encouragez-les!

Alors, devenez le vecteur viral, propagez la vitalité!

Alors, pour guérir la maladie de l’épuisement et du désengagement, vous devrez composer un remède naturel, composé de quatre ingrédients bio.  Il est impératif que l’alchimiste en vous, lors de la préparation de son remède, mette en pratique les qualités suivantes:  l’authenticité, l’intégrité, la passion et  l’écoute.

Pour réussir le remède miraculeux, il faut mélanger les quatre ingrédients (bio – sans saveur artificielle) suivants, les quantités peuvent varier en fonction du résultat attendu.  Toutefois, la recette doit contenir les quatre ingrédients, veuillez noter que l’ordre n’a pas d’importance.

  1. Misez sur l’autonomie des employés

Suggestions :

  • Encouragez les employés à prendre des décisions concernant l’organisation de leur travail, les politiques et procédures dans l’entreprise. Ce qui leur donnera une perception de contrôle sur leur travail, et le sentiment que leur opinion compte. Ils auront l’impression de contribuer à la création de l’avenir et de participer à l’atteinte des objectifs de l’organisation. Encouragez l’initiative!

Vous pouvez aussi instaurer une devise à ce sujet : Pour faire mieux, il faut défaire!

  1. Toute information non-partagée est inutile.

Suggestions :

  • Toute action doit être accompagnée d’un pourquoi? Et d’une explication, d’un comment? Pourquoi les changements sont-ils nécessaires et comment s’intègrent-ils dans la poursuite des objectifs globaux ?  Les employés doivent avoir le sentiment que leurs actions et celles de la Direction ainsi que leurs efforts ne sont pas dignes d’ un coup d’épée dans l’eau.  En tant que Leader exceptionnel, vous écoutez vos employés, vous allez sur le terrain pour prendre le pouls et vous enquérir des bons coups..Et puis, toujours en temps que Leader d’exception, vous partagez l’information de chaque département et  comment chacun de ces résultats contribue à l’atteinte des objectifs et à la mission de l’organisation.  C’est ainsi que les employés obtiennent l’information nécessaire pour prendre leurs décisions, voient le résultat de leurs décisions (et ajustements à faire) et prennent des décisions dans un climat de confiance.
  1. Un impératif – Un code de civilité

Suggestions :

  • Un employé qui sait que la civilité est une valeur véhiculée au sein de l’entreprise se sentira en confiance. L’incivilité engendre l’incivilité et personne n’y gagne en plus de laisser des traces et de démotiver, elle mène à l’isolation jusqu’à l’épuisement professionnel.  Un environnement  où règnent la courtoisie, le respect de l’autre, la politesse et le savoir vivre sont des environnements où chacun s’investit dans la réussite et dans l’épanouissement.  Soyez clair dans vos politiques, l’incivilité, c’est tolérance 0, entre les employés et avec les clients et partenaires.  Établissez un code basé sur les préceptes suivants :
    • Respect
    • Collaboration
    • Politesse
    • Courtoisie
    • Savoir-vivre

et faites-le signer aux employés.  En cas de dérogation par un employé, prenez le à part et faites lui en part.

  1. Le dernier ingrédient..et non le moindre..Le feedback. C’est la touche finale pour le remède miracle! (voir article de feedback)

Le rôle essentiel de donner ou de recevoir du feedback, est de s’améliorer, d’apprendre, de devenir meilleur, de devenir un champion!

Toutefois, certaines règles s’appliquent quand il faut le donner:

  • Le but n’est pas de mettre la personne K.O., alors troquez vos gants de boxe pour des gants de velours.
  • Lorsque le feedback est donné suite à une erreur découlant d’un choix, les individus deviennent plus attentifs aux conséquences de leur choix. Ce type de feedback est donc plus efficace.
  • La planification de rencontres régulières de débriefing sur la performance est plus efficace. Le feedback est plus significatif lorsqu’il englobe plusieurs résultats (et non à chaque « tâche ») et est moins stressant pour celui qui le reçoit.
  • Le feedback basé sur la comparaison entre pairs n’est pas efficace, à moins que la personne qui le reçoit ait Mohamed Ali comme modèle!

Suggestions :

  • Vous avez votre objectif en tête
  • Vous créez le rapport avec la personne
  • Vous ne vous en tenez qu’aux faits
  • Vous êtes objectif (la subjectivité n’a pas sa place)
  • Vous êtes clair, précis et intègre
  • Les jugements, c’est pour un procès..pas pour un feedback
  • Vous êtes un coach, pas un bourreau
  • Vous invitez la personne à donner son avis et vous l’invitez à faire un plan d’amélioration
  • Vous vous abstenez de conseiller, les conseils, ce n’est pas du feedback
  • Votre non-verbal parle, prêtez y attention!
  • Vos mots sonnent, ne les faites pas résonner!
  • Vous êtes en mode écoute

En résumé: Suscitez la vitalité, soyez le vecteur virulent, encouragez l’autonomie et la prise de risques,  partagez toute information utile à la prise de décision des employés, faites preuve de civilité, devenez un modèle et donnez du feedback – Vos mots doivent s’entendre –  clairs et précis –  sans résonner et permettre un apprentissage.

Construisez un avenir meilleur où chacun peut s’épanouir!

mots d’élégance

Un NON assaisonné de civilité contente plus qu’un OUI de mauvaise grâce

La conscience est à la base de la civilité

J’aime mon travail. Je me sens responsable de mes employés qui me sont si fidèles

Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière dont l’information circule dans leur entreprise

Soyez une voix, pas un écho

Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris

Nous avons tous besoin de personnes qui nous donnent du feedback. C’est comme cela que nous nous améliorons

Donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres, c’est le seul moyen

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde

Ne cherchez pas la faute, cherchez le remède

 

Et si vous contourniez les obstacles pour emprunter de nouvelles routes…

Hé Oui, changer de route c’est possible. Il suffit de connaître le chemin avant de se lancer dans la nouvelle aventure.  Il vous faut un itinéraire.

Notre cerveau est une machine extraordinaire et complexe.  Il contient tellement de carrefours, de culs-de-sac et de détours qui offrent une multitude de chemins possibles.  Il est à notre service.  Alors, il est important de mieux le connaître afin de contourner les obstacles qu’il envoie.

Le rôle de notre cerveau du bas, le limbique qui gère les émotions,  est de nous mettre en sécurité.  Alors, il détecte les menaces et crée des biais :

  • Le premier obstacle : Le Biais de la négativité: Instinct de survie – nous nous rappelons  de ce qui est négatif afin de pouvoir s’adapter. Notre cerveau envoie des menaces et des messages négatifs.  Se faire du soucis est donc normal car cette habitude est imprégnée dans notre cerveau depuis la nuit des temps.

CES PENSÉES NE SONT PAS LA RÉALITÉ!

Alors, n’essayez pas de foncer vers elles en pensant vous en débarrasser – elles vous tarauderont jusqu’à ce que vous en ayez pris soin.

Suggestions:

  • Faites un arrêt obligatoire , observer les de tous côtés et cherchez les insatisfactions  causant ces émotions désagréables
  • Réévaluez l’itinéraire afin de prendre les mesures nécessaires afin de les contourner
    • Pardonnez-vous
    • Soyez bienveillant envers-vous
    • Travaillez votre estime de soi

VOUS EN ÊTES CAPABLES !

  •  Le deuxième obstacle : Le Biais de confirmation : C’est ce biais qui nous fait confirmer que nous avons raison en fonction de nos croyances, de nos expériences personnelles . Nous sommes donc portés à privilégier  et sélectionner les informations qui confirment nos croyances.  Nous avons donc des croyances qui nous limitent.

Suggestions:

  • Alors, faites preuve d’ouverture d’esprit afin de voir quelles sont les alternatives possibles, les options envisageables, les directions différentes  et soyez intègre dans votre démarche.
  •  Soyez à l’écoute des opinions des autres
  • Ne rejetez pas les autres croyances:
    • Posez-vous la question.. »Et si cette option était possible? »
  • Encouragez les autres à donner leur avis et opinions
  • Suscitez les débats et les échanges d’idées:
    • Invitez des voix discordantes au débat – Posez leur la question : « Alors qu’en penses-tu? »
    • Respecter les individus

 JUGEZ LES IDÉES, NON LES INDIVIDUS! DES POSSIBILITÉS S’OUVRIRONT À VOUS!

  •  Le troisième obstacle : Le Biais d’attribution : C’est ce biais qui nous fait créer de la cohérence dans notre cerveau.  Nous attribuons des étiquettes  à des situations et à des comportements en fonction de ce que nous voyons, de ce que nous percevons .

 Suggestions:

  • Alors, faites preuve d’objectivité dans votre opinion et votre jugement
  •  Étirez le temps entre l’impulsion (émotion) et l’action. Prenez un recul!
  • Prenez un temps pour analyser la situation
  • Observez vos collègues dans d’autres circonstances
  • Gardez en tête qu’il y a des facteurs que vous ignorez

En résumé : En étant attentif à vos biais, cela vous procurera un bien-être d’être à l’écoute des autres.  Ce sont des moments privilégiés au cours desquels vous êtes au meilleur de vous-même.  Un leader hors-du commun.  Vous vivrez une expérience paroxystique!

Soyez élégamment à l’écoute : NE JUGEZ PAS SUR UNE PREMIÈRE IMPRESSION!

MOTS D’ÉLÉGANCE

Rien ne nous trompe autant que notre jugement.

Avant de porter un jugement sur autrui, faisons notre auto-critique.

LORSQUE DONC QUELQU’UN TE MET EN COLÈRE, SACHE QUE C’EST TON JUGEMENT QUI TE MET EN COLÈRE

Le faible d’esprit se complaît dans son propre jugement et regarde souvent derrière lui pour voir si on l’admire.

Photo by The Lazy Artist Gallery from Pexels

Du salon funéraire…au bureau!

Et si la sympathie ce n’était pas que pour les salons funéraires ?   Et si elle prenait une plus grande place dans les espaces de bureaux, entre les gens, en réunion, etc?  Pourquoi pas!

Alors, invitons la à s’installer et à s’épandre.

Quoi de plus agréable que de travailler dans un environnement où le climat est agréable.  Un climat agréable est nourri par le caractère de chacun.  Les petits gestes de tous les jours suffisent pour faire planer une atmosphère où il fait bon d’y passer quelques huit heures par jour.

Pensez-y!

  • Se lever le matin est un plaisir et non un calvaire
  • Vous arrivez au bureau et vos collègues sont contents de vous voir
  • Vous arrivez avec légèreté
  • Vous vous sentez apprécié et fier de faire partie d’une si belle équipe

Ça va de soi, penserez-vous.  Hé bien, NON! Je suis convaincue que vous avez dans votre environnement au moins une personne qui ne vous est pas sympathique et que vous évitez!  Soyez la personne qui éprouve de la sympathie pour elle, vous changerez peut-être sa vie!  Et il est à parier qu’elle vous deviendra sympathique.

Soyez un modèle!

Suggestions: comment être sympathique :

  • Souriez à vos collègues, le sourire est contagieux, rend de bonne humeur et vous rend empathique
  • À votre sourire, ajoutez la salutation du matin « Bonjour, bonne journée! », sans oublier celle de fin de journée..On vous remarquera!
  • Promenez-vous et arrêtez-vous pour prendre des nouvelles d’un collègue qui a partagé un projet /une activité personnelle avec vous ou pour féliciter un collègue qui joindra l’équipe/le projet
  • Engagez des discussions avec vos collègues, question de vous intéresser à eux, de les connaître et d’établir des relations (il ne s’agit pas de vous montrer intrusif..respectez leur vie privée)
  • Faites des « speed lunch », invitez un nouveau collègue de temps en temps, afin d’en apprendre un peu sur chacun..et de réseauter! On ne sait jamais!
  • Sollicitez l’avis de vos collègues. Ce petit geste démontrera que leur opinion compte et ils seront enclins à vous prêter main forte chaque fois que vous en aurez besoin
  • Offrez votre aide et votre appui à vos collègues, la vie est un boomerang
  • Ne soyez pas avare dans vos compliments. Reconnaissez le bon travail et les qualités de vos collègues

En résumé: Souriez.  Prenez le temps d’apprécier vos collègues et de les complimenter. Offrez leur un coup de pouce.

Soyez élégamment sympathique !

Soyez un modèle d’élégance!

MOTS D’ÉLÉGANCE

UN AMI SYMPATHIQUE PEUT-ÊTRE TOUT À FAIT AUSSI CHER QU’UN FRÈRE

Soyez aimable et sympathique, prenez l’initiative en amitiés, trouvez chez les autres des raisons de les aimer

LA SYMPATHIE EST LA CLEF PAR LAQUELLE ON ENTRE DANS UN CŒUR

UNE HAUTE SYMPATHIE POUR LES AUTRES PROVIENT D’UN GRAND SECRET D’ADHÉRENCE À SOI-MÊME

SOYEZ PLEIN DE BONTÉ ET DE SYMPATHIE ENVERS LES AUTRES CAR, CHAQUE ÊTRE HUMAIN EST CONTRAINT DE LUTTER CONTRE LUI-MÊME

Le boxeur dans le ring

Cassius Marcellus Clay, Jr.  Vous avez déjà entendu parler? Peut-être avant 1965?  Mais après c’est sûr!  Cassius n’est nul autre que Mohamed Ali. Hé Oui! En 1965, le légendaire boxeur est devenu Mohamed Ali suite à des convictions profondes, tout comme il est devenu le plus grand boxeur au monde avec des convictions profondes.

 » Que ce soit sur le ring ou en dehors, il n’y a rien de mal à chuter, par contre ce qui est blâmable c’est de rester au sol. »

Alors Mohamed, pour ne pas rester au sol, regardait ses combats en boucle.  Il repérait ses points faibles devant ses adversaires.  C’était sa routine journalière.

Il scrutait aussi ses points forts, pour encore les améliorer, pour devenir meilleur, pour devenir champion!

« Ce qui me fait constamment avancer, ce sont mes objectifs. »

Dans un langage plus familier, Mohamed utilisait le feedback pour s’améliorer et mettre ses adversaires K.O.  Bon, il est important de souligner que mettre les gens K.O. était son travail.  Toutefois, à moins que vous ne soyez boxeur, n’utilisez pas le feedback pour mettre vos collègues et vos pairs K.O.  Vous risqueriez que votre employeur vous envoie au Ring! Et de vous retrouver sonné! Ne vous exposez pas à recevoir un crochet!

Le rôle essentiel de donner ou de recevoir du feedback, est de s’améliorer, de devenir meilleur, de devenir un champion!

Toutefois, certaines règles s’appliquent quand il faut le donner:

  • Le but n’est pas de mettre la personne K.O., alors troquez vos gants de boxe pour des gants de velours
  • Lorsque le feedback est donné suite à une erreur découlant d’un choix, les individus deviennent plus attentifs aux conséquences de leur choix. Ce type de feedback est donc plus efficace
  • La planification de rencontres régulières de debriefing sur la performance est plus efficace. Le feedback est plus significatif lorsqu’il englobe plusieurs résultats (et non à chaque « tâche ») et est moins stressant pour celui qui le reçoit
  • Le feedback basé sur la comparaison entre pairs n’est pas efficace, à moins que la personne qui le reçoit ait Mohamed Ali comme modèle!

Alors, mettez votre élégance de l’avant!

Suggestions pour donner du feedback élégamment :

  • Vous avez votre objectif en tête
  • Vous créez le rapport avec la personne
  • Vous ne vous en tenez qu’aux faits
  • Vous êtes objectif (la subjectivité n’a pas sa place)
  • Vous êtes clair, précis et intègre
  • Les jugements, c’est pour un procès..pas pour un feedback
  • Vous êtes un coach, pas un bourreau
  • Vous invitez la personne à donner son avis et vous l’invitez à faire un plan d’amélioration
  • Vous vous abstenez de conseiller, les conseils, ce n’est pas du feedback
  • Votre non-verbal parle, prêtez y attention!
  • Vos mots sonnent, ne les faites pas résonner!
  • Vous êtes en mode écoute

En résumé: Soyez à l’écoute et objectif.  Vos mots doivent s’entendre –  clairs et précis –  sans résonner. Prenez une posture de coach. 

Soyez intègre et bienveillant!

mots d’élégance

Le feedback, c’est le petit déjeuner des champions

La clef du succès de la progression de l’athlète pour réaliser une performance ultime réside dans le feedback qu’il reçoit

Le feedback est la clef de l’amélioration

Soyez une voix, pas un écho

Nous avons tous besoin de personnes qui nous donnent du feedback.  C’est comme cela que nous nous améliorons

<a href= »http://www.freepik.com »>Designed by Freepik</a>
Articles Plus Récents
Articles précédents